Entretenir sa moto soi-même en 10 étapes

Entretien moto soi-même en 10 étapes

Entretenir soi-même une moto peut être à la fois gratifiant et économique. Voici une guide étape par étape pour vous aider à bien entretenir votre moto afin qu’elle reste fiable et sécurisante :

1. Nettoyage régulier

    • Fréquence : Au moins une fois par mois, ou plus fréquemment si vous roulez dans des conditions boueuses ou poussiéreuses.
    • Méthode : Utilisez un nettoyant doux spécifique pour motos et de l’eau tiède OU des lingettes Vulcanet. Évitez les jets d’eau à haute pression près des parties électriques.
    • Attention : Portez une attention particulière aux zones difficiles d’accès où la saleté et les débris peuvent s’accumuler : les garde-boues avant et arrière, bras oscillant, passage de roue et radiateur d’eau.

 

2. Vérification et tension de la chaîne

    • Fréquence : Vérifiez la tension et l’alignement de la chaîne toutes les 500 à 1 000 km.
    • Méthode : Suivez les recommandations du manuel de votre moto pour ajuster correctement la tension.
    • Lubrification : Après l’ajustement,nettoyez avec un dégraissant, laissez sécher et relubrifiez la chaîne avec un produit adapté.

 

3. Vérification des niveaux de liquides

    • Huile moteur : Vérifiez le niveau d’huile régulièrement et changez l’huile (et le filtre à huile) selon les intervalles recommandés par le fabricant : Voi le tuto ici
    • Liquide de refroidissement : Si votre moto est refroidie par liquide, vérifiez le niveau dans le réservoir d’expansion et complétez si nécessaire.
    • Liquide de frein : Vérifiez régulièrement le niveau et la qualité du liquide de frein car celui-ci perd en performances dans la durée du fait d’une captation de l’humidité ambiante. Remplacez-le selon les préconisations du constructeur.

 

4. Vérification et pression des pneus

    • Fréquence : Avant chaque sortie.
    • Méthode : Utilisez un manomètre pour vérifier que la pression des pneus correspond aux spécifications du fabricant.
    • Attention : Inspectez également les pneus pour détecter toute usure irrégulière, des fissures ou des objets étrangers incrustés.

 

5. Vérification des freins

    • Plaquettes et disques : Vérifiez l’usure des plaquettes et des disques de frein régulièrement. Remplacez-les si les disques sont hors côtes ou que les plaquettes de frein n’ont plus assez de garnitures.
    • Fonctionnement : Assurez-vous que le système de freinage fonctionne correctement et qu’il n’y a pas de fuite de liquide de frein ou que votre levier n’est pas trop spongieux. Si c’est le cas démontez et nettoyez votre circuit de freinage et changez le liquide et les composant défectueux.

 

6. Vérification et remplacement des filtres

    • Filtre à air : Vérifiez et nettoyez régulièrement le filtre à air, surtout si vous roulez dans des zones poussiéreuses ou remplacez-le selon les recommandations du fabricant. Vous gagnerez en performance car le moteur aura plus d’air donc de puissance.
    • Filtre à essence : Pour les motos équipées d’un filtre à essence, vérifiez et remplacez-le comme recommandé.

 

7. Vérification des systèmes électriques

    • Batterie : Vérifiez la charge de la batterie et nettoyez les bornes si nécessaire. Si la moto est immobilisée longtemps, pensez à la charger tous les 3 à 6 mois afin qu’elle conserve ses capacités.
    • Éclairage et indicateurs : Vérifiez le fonctionnement de tous les feux (stop, veilleuses, code et plein phare), tous indicateurs du tableau de bord, vos clignotants et le klaxon régulièrement.

8. Graissage des composants

    • Points de graissage : Appliquez de la graisse sur les points de pivot, tels que les leviers, les pédales et le bras oscillant, selon les préconisations du fabricant.

 

9. Inspection générale

    • Avant chaque sortie, effectuez une inspection visuelle rapide de votre moto pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites, de dommages ou de composants desserrés.

 

10. Consultation du manuel du propriétaire

    • Guide spécifique : Pour des instructions spécifiques à votre modèle de moto, consultez toujours le manuel du propriétaire. Il fournira des informations détaillées sur l’entretien requis.

 

En suivant ces étapes régulièrement, vous contribuerez à assurer la longévité, la sécurité et la fiabilité de votre moto. N’oubliez pas que si vous rencontrez des problèmes complexes ou si vous n’êtes pas en mesure de les réparer vous-même, faites-le faire par un professionnel du deux-roues. Il en va de votre sécurité.